Le matériel de coupe
Le matériel,  Matériel de base

Le matériel de coupe

En dehors des indispensables de la trousse de couture et des outils de traçage, le matériel de coupe est primordial pour obtenir un travail de confection de qualité. Il faut donc choisir, avec un soin particulier, ses différentes paires de ciseaux pour couper le tissu de façon nette et précise. Il est également utile de s’équiper de matériel de coupe complémentaire pour couper les fils d’assemblage et les boutonnières. Aussi, il existe aussi un outil précieux et indispensable pour bien découdre des points cousus par erreur.

Les différents ciseaux de couture

1- Les grands ciseaux de tailleur

Les ciseaux de tailleur sont parfaits pour couper le tissu. Ils doivent avoir un usage exclusif et ne jamais être utilisés pour couper du papier car les lames seraient très vite émoussées. Dans les modèles traditionnels, la lame coudée permet de ne pas soulever le tissu pendant la coupe.

Les ciseaux bis-matières sont légers et confortables. La longueur de la lame peut mesurer de 20 à 30 cm. Leurs poignées sont ergonomiques pour ne pas blesser les doigts. Ainsi, ils conviennent parfaitement pour la plupart des ouvrages légers. Ils sont relativement bon marché et sont suffisants pour débuter dans la couture.

Pour des travaux lourds, comme la coupe de plusieurs épaisseurs ou la coupe de tissus épais, investissez de préférence dans l’achat de ciseaux tout acier. Ils sont plus chers à l’achat mais les lames peuvent être affûtées à l’infini. Ainsi, vous pourrez les garder très longtemps surtout si vous choisissez un modèle de ciseaux dont les lames sont tenues par une vis plutôt que par un rivet

2- Ciseaux électriques à lame circulaire

Cet appareil de coupe est particulièrement utile pour couper les textiles difficiles ou épais. Avec sa hauteur de coupe, il permet également de couper, sans aucune difficulté, des pièces en série. Pour cela, il suffit de superposer les longueurs de tissu les unes sur les autres pour composer “un matelas”. Puis, maintenir la pièce de patron à couper en nombre à l’aide d’un poids. À l’aide des ciseaux électriques, vous pourrez alors couper toutes les pièces en une seule fois.

3- Les ciseaux à cranter

Ces ciseaux sont pourvus de lames qui coupent en zigzag. Ils peuvent être utilisés pour finir les coutures en dents de scie ou pour apporter une touche décorative. Aussi, ils sont particulièrement utiles sur les doublures ou les tissus qui effilochent peu et évitent de surfiler les coutures. Ils ne sont pas indispensables mais sont bien pratiques.

4- Les ciseaux à broder

Ces petits ciseaux possèdent des lames très pointues. Ils sont utilisés pour couper avec précision les angles. Aussi, ils excelleront pour dégarnir les tissus, découper les motifs de dentelle, pratiquer des entailles, rogner les courbes ou fendre les poches ou boutonnières passepoilées. Enfin, ils sont également très pratiques pour couper les fils qui dépassent. Plus les lames sont petites et plus elles sont précises.

5- Les ciseaux pour appliqué

Les ciseaux pour appliqué, également appelés ciseaux pélican (en raison de la forme qui évoque le bec de l’oiseau) sont très pratiques pour couper les fils et les tissus au ras des pièces du dessus sans entailler le tissu du dessous.

6- Les ciseaux à papier

Les ciseaux de couture auront un usage exclusif pour le tissu. Pour la découpe des pièces de patron vous utiliserez un ciseau à papier ordinaire pour ne pas émousser les lames de vos ciseaux de couture.

Le matériel de coupe complémentaire

En dehors des ciseaux pour couper avec précision, il est conseillé de compléter votre matériel de coupe par d’autres outils pour couper les fils, cranter les tissus pour créer des repères d’assemblage ou couper les étoffes. D’autres seront également utiles pendant la réalisation de votre ouvrage pour fendre des boutonnières, dégarnir des coutures…

Pince à cranter

C’est le matériel de coupe idéal pour découper avec précision tous les repères de coupe et d’assemblage indiqués sur le patron. Cette pince, fait une découpe nette et précise sur la grande majorité des étoffes et facilitera tous vos assemblages.

Le coupe-fils

C’ est un petit outil monté sur un ressort dynamique, très facile à prendre en main pour couper facilement les “moustaches” des fils. Ce matériel de coupe est capable de découdre très vite un ourlet. Il se pose devant le bloc moteur de votre machine à coudre pour l’avoir toujours à portée de la main pendant les travaux d’assemblage.

Préférez un coupe-fils doté d’un anneau pour y glisser l’annuaire. Celui-ci vous permet de maintenir le coupe-fils en permanence à la main, même pendant que vous cousez à la machine.

La bague coupe-fils

Il s’agit d’un anneau en plastique à taille unique qui se porte sur un doigt de la main pendant les travaux d’assemblage sans gêner la précision du geste. La bague est dotée d’une protection au-dessus de la lame pour éviter les blessures. En un tour de main, elle sera utile pour couper le fil afin de dégager l’ouvrage de la machine.

Le découd-vite ou découseur

Cet outil est indispensable surtout quand on commence à coudre! C’est un petit outil qui sert à attraper et à couper rapidement les points des coutures indésirables. Il est équipé d’une pointe utile terminée par une perle pour soulever les points pendant que la lame inférieure coupe le fil. Il permet également d’ouvrir les boutonnières.

L’ouvre boutonnière

L’ouvre-boutonnière est un outil semblable aux ciseaux à bois du charpentier, qui, comme son nom l’indique, ouvre vos boutonnières avec précision et de façon professionnelle. Son extrémité est très tranchante et doit être impérativement utilisé sur un tapis de coupe (à défaut, sur une planche à découper).

Le cutter circulaire et son tapis de coupe

Le cutter circulaire

Il possède une lame circulaire qui permet de couper le tissu sans le bouger afin d’obtenir une coupe d’une grande précision. Le cutter circulaire doit être utilisé avec prudence pour ne pas se blesser les doigts. Pensez à bien rétracter la lame en fin d’utilisation.

On l’utilise fréquemment pour les patchworks et les matelassés mais il peut être très utile pour couper du biais ou de la maille.

On peut trouver des cutters en plusieurs tailles. Les plus grands sont plus rapides et permettent de couper des plus grosses épaisseurs de tissu. Les plus petits permettent des coupes plus précises pour les détails ou les petites courbes.

Le tapis de coupe

Attention de ne pas utiliser le cutter circulaire sans son tapis de coupe. Ce dernier protégera votre table et permettra à la lame de votre cutter de rester bien affûtée. Il est généralement en plastique et imprimé d’un quadrillage en centimètres et en pouces. Cependant, avec le temps, des petites entailles se forment sur le tapis et peuvent dévier la lame de cutter pendant la coupe.

Choisissez un tapis auto-cicatrisant. Ces derniers permettent aux incisions de se refermer après le passage de la lame. Ces modèles seront plus durables et garderont leur précision dans le temps. De même, préférez la plus grande taille de tapis possible. Ainsi vous limiterez les mouvements de votre ouvrage pour déplacer votre tapis de coupe. Enfin, préférez un cutter rotatif à lame rétractable.


le matériel de coupe pour le tissu

Cet article vous a plu, enregistrez-le sur Pinterest afin de le retrouver facilement dans vos tableaux.

Vous souhaitez échanger sur ce sujet, alors laissez-moi un message et je serai ravie de connaitre vos impressions.

J’ai hâte de découvrir toutes vos créations sur le groupe Facebook dédié à ce blog : Tutos de couture pour tous, patrons et partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :